Récit

Be Philanthropy: connect, exchange, engage

Le jeudi 27 avril, la Fondation Roi Baudouin organisait l’événement ‘Be Philanthropy 2023’ à Autoworld à Bruxelles. Plus de 1.100 philanthropes, décideurs politiques, notaires, banquiers, conseillers patrimoniaux, managers, entrepreneurs socialement responsables, fondations et family offices belges et étrangers ont participé. Cette journée incontournable de la philanthropie belge et européenne s’est penchée sur les tendances, les opportunités et les défis de la philanthropie.

L'eau ruisselle et fait des bulles grâce à un jeu habile avec des bols, tandis qu'un autre musicien imite le bruit du vent. Il est neuf heures et demie et le paysage sonore créé par le compositeur Dirk Brossé pour Be Philanthropy va crescendo. ‘Memories of forgotten beings’ se termine dansant, avec une soprano dont la voix réclame l'attention.

“La philanthropie est un sujet que l'on aborde souvent du haut vers le bas. Je voulais faire s’élever une voix d’en bas. Le monde culturel est un secteur qui vit lui-même de la grâce de la philanthropie. Mais tout le monde peut faire quelque chose. Si vous n'avez pas d'argent, vous pouvez donner à de jeunes talents des opportunités de se produire sur scène.”
Dirk Brossé, compositeur

Quelle belle introduction pour plus d'un millier de philanthropes, décideurs politiques, notaires, banquiers, gestionnaires de patrimoine, entrepreneurs, fondations, family offices et ONG. Ils étaient invités à Be Philanthropy le 27 avril au musée Autoworld, parmi des dizaines de voitures inestimables, comme un clin d’oeil. Lors de ce rendez-vous triennal, le monde philanthropique belge et international s'inspire et échange sur les tendances, les difficultés et les opportunités.

Memories of forgotten beings’ met en avant les personnes au nom desquelles les philanthropes travaillent. Les crises de ces dernières années ont également suscité l'empathie, estime la Reine Mathilde, présidente d'honneur de la Fondation Roi Baudouin, “elles ont fait prendre conscience aux gens de leur vulnérabilité collective”. Ils cherchent des moyens de faire la différence avec leur argent, leur temps ou leur talent.

"Ce que la philanthropie a de particulier, c’est qu'elle profite à toutes les parties. Aider les autres rend heureux non seulement le bénéficiaire, mais aussi le donateur".
Reine Mathilde, présidente d'honneur de la Fondation Roi Baudouin

La philanthropie est en effet ‘un état d’esprit’, comme l'a souligné Pierre Wunsch, président de la Fondation Roi Baudouin. Lui et le ministre des Finances Vincent Van Peteghem ont souligné que les organisations philanthropiques ne peuvent pas faire cavalier seul. Elles ont la responsabilité de collaborer avec les gouvernements, les ONG et les entreprises pour trouver les solutions innovantes quand elles sont nécessaires et urgentes.

Si la philanthropie “incarne l'espace dont chacun dispose pour changer quelque chose dans la société”, l'acteur américain Forest Withaker revendique fièrement cet espace. Par liaison vidéo, il a parlé de la Whitaker Peace and Development Initiative, qui aide les jeunes de huit pays à développer leurs compétences pour diriger, réconcilier et (re)construire leurs communautés.

“J'ai trouvé le même regard dans les yeux des enfants soldats en Ouganda que dans ceux des enfants avec lesquels j'ai grandi dans mon quartier. Je me suis engagé dans la philanthropie avant même de savoir que je le faisais, en aidant les gens autant que je le pouvais”
Forest Whitaker, acteur, fondateur de la Whitaker Peace and Development Initiative

Il n'était qu'un des nombreux philanthropes présents qui ont transformé une idée ou un rêve en un projet qui fait avancer les autres, par engagement personnel, parfois à perte. Mais comment faire encore plus et encore mieux ? En s'appuyant sur quatre grands thèmes - be innovative, be engaged, be responsible, be enabled – Be Philanthropy a mis les participants au défi, au-delà de leurs réalisations et de leurs succès, de s'interroger et de rechercher une philanthropie adaptée à ce monde en pleine mutation.

Les panels ont mis en lumière des entrepreneurs engagés avec des sessions sur les partenariats public-privé qui peuvent servir de catalyseurs et d'innovateurs pour un changement plus rapide, mais aussi sur le mécénat à tous les niveaux d'une entreprise et sur l'art et l'entrepreneuriat.

La session sur le conseil en philanthropie a jeté des ponts entre notaires, banquiers, gestionnaires d'actifs et autres conseillers en philanthropie, notamment grâce à Beth Breeze, directrice du Global Challenges Doctoral Centre à l'université de Kent au Royaume-Uni.

“Les conseillers en philanthropie doivent faire le point sur la réalité, aider les donateurs à dépasser leur propre point de vue et se demander si la société a besoin de ce qu'ils ont l'intention de faire. De bons conseils conduisent à une philanthropie plus importante et de meilleure qualité.“
Beth Breeze, directrice du Global Challenges Doctoral Centre à l'université de Kent

Les jeunes, leurs attentes et leurs ambitions en matière de philanthropie ont été évoqués dans de nombreuses sessions. Leur enthousiasme, mais aussi leur impatience, leur désir d'un engagement agile et flexible qui ne soit pas parallèle à leur vie professionnelle, mais en fasse partie intégrante, ont été soulignés. Ils ressentent la méfiance des générations qui les ont précédés, a déclaré James Magowan, de l' European Community Foundations Initiative, lors de la session sur la philanthropie locale. Il n'a pu que conseiller aux associations de confier les rênes aux jeunes pour leur donner confiance.

“Les causes traditionnelles ne trouvent pas les jeunes et vice-versa. Ils cherchent dans leur propre réseau et sur les médias sociaux ce dans quoi ils veulent s'engager. ”
Diederik Van der Plas, CBF, responsable bonnes causes, Pays-Bas

La session ‘Be Philanthropy en 2030, 2040 et 2050’, à laquelle participaient uniquement de jeunes philanthropes et qui était animée par l'un des Boosters de Boost for Talent - le programme par lequel la FRB vise à offrir un avenir ambitieux à de jeunes talents issus de milieux vulnérables -, a donné un avant-goût de la manière dont leur approche vise à bouleverser le monde de la philanthropie.

"Film. Sport. Musique. Ce sont des langages universels. Ce sont des canaux d'empathie. Et pourtant, ce sont les domaines pour lesquels il est le plus difficile de trouver des fonds, cela malgré la nature transformatrice de ces projets."
Ilwad Elman, Elman Peace Foundation, lauréate du KBF Prix Afrique 2022

Un regret qui a trouvé un écho dans la session sur l'importance d'une réglementation solide pour encadrer l'action philanthropique, où Thomas Preiss, cofondateur de Common Goal, a demandé à être pris au sérieux.

"Il s'agit d'être plus proche de la prochaine génération d'acteurs du changement. Si vous êtes un athlète suivi par un million de personnes sur les réseaux sociaux... Ils ont une ambition qui va bien au-delà du fait de marquer des buts. Ils ont besoin d'être guidés et soutenus. Un bon point de départ serait d'avoir des décideurs politiques mondiaux qui interagissent et écoutent.
Thomas Preiss, Common Goal

Dans son discours de clôture, Brieuc Van Damme, CEO de la FRB, a fait la mise en commun. Il a souligné certaines priorités de la Fondation : œuvrer pour une démocratie solide, l'importance de la philanthropie locale et de la coopération transfrontalière, y compris en matière de dons.

"Nous devons rester fidèles à notre rôle d'explorateurs et non de bâtisseurs d'empire, d'alliés et non de rivaux. Nous devons accepter la diversité des idées de don de nos concitoyens. Et nous devons accepter le doute. Nous devons accepter un certain degré d'échec qui vient avec le fait d'opérer sur un terrain qui est constamment en mouvement.
Brieuc Van Damme

Toutes les sessions ont été enregistrées et seront bientôt disponibles sur la page Be Philanthropy 2023 de notre site web que nous actualisons régulièrement.

Autres récits
Un engagement qui inspire !

‘Memories of Forgotten Beings’ : un voyage musical à travers le temps, l’espace et les sons

Stimuler la philanthropie

"La philanthropie est un sujet que l'on aborde souvent du haut vers le bas. Je voulais faire entendre la voix de la base."
Dirk Brossé
a composé "Memories of Forgotten Beings" pour Be Philanthropy

Quand la solidarité naît d’une passion

Stimuler la philanthropie

"Nous avons essayé d’apporter notre petite pierre à l’édifice, à hauteur des moyens dont nous disposions."
Laurence Lenne
antiquaire et philanthrope

Une cordée pour retrouver confiance en soi

Stimuler la philanthropie

"Pour un jeune, pouvoir se dire ‘je suis capable de le faire’, c’est un formidable appui pour l’avenir."
Philippe Stroobant
Fondateur du Fonds À chacun son Cervin

Autres appels à projets

2024B - Comptes de projet au sein de la Fondation Roi Baudouin

La Fondation aide à récolter des fonds pour des initiatives novatrices qui servent l’intérêt général. Les dons pour les comptes de projet sont fiscalement déductibles.

En cours

Comptes de mécénat culturel - 2024A

Récolter de l’argent en toute transparence pour votre projet culturel et original, réalisé dans un délai et avec un budget précis. Les donateurs reçoivent une attestation fiscale…

En cours

Fonds Emilie Leus (individus). Printemps 2024

Soutien à des jeunes victimes de la route

Bientôt terminé!

Autres Fonds et formules philanthropiques

Bürgerinitiative Burg St Vith – Schutz und Erhalt de Archäologischen erbes der Stadtgemeinde St Vith (Compte de projet)

Promouvoir le patrimoine archéologique et l’histoire de Saint-Vith et expliquer l’importance des découvertes réalisées sur le site du château.

ESAB asbl (La maison des phénix)

Soutenir une nouvelle école secondaire à pédagogie active et différenciée, pour qu'elle dispose de salles de classe provisoires, en attendant d’avoir son propre bâtiment.

Autres communiqués

Hakima Darhmouch, Céline Fremault, Meryame Kitir et Louis Jonckheere rejoignent le Conseil d’administration de la Fondation Roi Baudouin

Le Conseil d’administration de la Fondation Roi Baudouin a élu quatre nouveaux membres pour un mandat de quatre ans à compter du 1er janvier 2024.

Be Philanthropy Liège - La philanthropie de proximité : un engagement qui compte

Le 17 avril dernier s’est déroulé le ‘Be Philanthropy Liège’ à la MOSA Ballet School de Liège.

Be Philanthropy 2023

Un événement destiné à promouvoir la philanthropie, à réfléchir sur son rôle sociétal et à inspirer les philanthropes belges et européens dans leur engagement.