Récit

Une forêt qui veille sur les défunts et apaise les vivants

La forêt de Soleilmont, dont une partie a été acquise par la Fondation Les Arbres du Souvenir, accueille les cendres de défunts que les proches ont souhaité disperser dans cette nature majestueuse, et cultivent leur mémoire. Ce faisant, elle soigne les vivants. Une histoire magnifique, à laquelle la Fondation Roi Baudouin participe, par le biais d’un compte de projet.

En cette matinée d’automne, le tapis de feuilles dorées qui commence à recouvrir les sentiers de la forêt exsude une humidité odorante. Des hêtres centenaires, des charmes dont les couleurs automnales sont en train d’exploser, des bouleaux plus modestes ; ces arbres et bien d’autres encore veillent avec sagesse et sérénité sur les personnes endeuillées et sur la mémoire de ‘leurs’ défunts.

Ici, des cairns – ces pierres qui, disposées les unes sur les autres, forment un fragile mais si beau amas – décorent joliment le pied d’un géant. Là, des morceaux d’ardoise porteuses de mots doux délimitent une zone de mémoire, au cœur de laquelle sont enfouies les cendres d’un proche. Une tâche rouge éclate autour d’un tronc : un cœur, composé de fleurs écarlates, s’enlace autour d’un hêtre envoûtant. "Dans cette forêt, il n’y a pas de stèle, de couronne funéraire ou d’ornement permanent", souligne Alexia Willems, qui a créé fin 2015 la Fondation Les Arbres du Souvenir dans cette belle forêt de 11 hectares sur le site de Soleilmont, à Fleurus. "Tout vient de la nature et retourne à la nature. Ce sont les arbres, la mousse, les champignons, les branchages, les fleurs, qui accueillent les messages, les prières, les remerciements, les hommages, les lettres, les souvenirs."

De l’arbre dédié à la clairière collective

Des sentiers, balisés de bouts de bois disposés par les bénévoles, mènent à des arbres ‘anonymes’, qui s’élèvent vers le ciel sans autre ambition que de participer à ce chœur de verdure et de paix. Non loin, près d’une souche, d’un buisson ou au milieu d’une fougère, reposent les cendres d’un.e défunt.e que la famille a souhaité confier à l’entièreté de la forêt. Tout près, s’élèvent des arbres ‘familiaux’, dédiés à la mémoire d’un.e proche. Certains autres ancêtres de la forêt sont des arbres ‘partagés’, accueillant plusieurs défunts de familles différentes qui ont souhaité s’apaiser ici, sans exclusivité.

Dans une clairière, surgit soudain une sorte de grande balançoire circulaire en bois : un mémorial, qui accueille des dizaines de plaquettes portant le nom d’un défunt dont quelqu’un a éprouvé l’envie ou le besoin d’honorer le souvenir. Alexia caresse une plaquette : "Celle-ci, comme les autres qui l’entourent, sont des plaquettes en mémoire de personnes sans-abri décédées. Le Collectif des morts de la rue de Charleroi m’a contactée et j’ai trouvé que c’était une belle idée que d’honorer ainsi les plus précaires."

Un chemin empierré, grâce au compte de projet

À quelques enjambées, on aperçoit un chemin, soigneusement empierré, qui tranche quelque peu avec les sentiers sauvages et mutins qui se dispersent librement : "Ce chemin est une belle illustration de ce que nous a permis de réaliser le compte de projet créé au sein de la Fondation Roi Baudouin", s’enthousiasme Alexia. "Les dons récoltés par ce biais nous ont permis d’entreprendre des aménagements très concrets pour rendre cette forêt plus accueillante. Il était notamment important de rendre le lieu accessible aux personnes à mobilité réduite : c’est chose faite, grâce à ce chemin."

Le compte de projet, formule philanthropique proposée par la Fondation Roi Baudouin, permet en effet aux associations et organisations de récolter des dons de manière transparente auprès de leurs sympathisants, afin de réaliser un projet d’intérêt général : le projet, bien précis et limité dans le temps, acquiert ainsi plus de visibilité, et les donateurs sont assurés que leurs dons sont bien affectés à la réalisation du projet en question. "Le compte de projet offre en outre la déductibilité fiscale pour les dons à partir de 40 euros, ce qui représente une plus-value certaine pour nos donateurs", ajoute Alexia.

Des rituels qui soignent

Au fil de la promenade, apparaissent soudain des bancs taillés dans des rondins en bois disposés en cercle qui invitent à la pause, au partage. "C’est ici que se déroulent les cérémonies d’adieu", précise Alexia. "L’urne contenant les cendres est déposée au centre et la famille organise le rituel comme elle l’entend". "Ces moments sont intenses, sereins, ils permettent aux proches de la personne défunte de se connecter à l’essentiel", ajoute Ariane, membre de la Fondation des Arbres du Souvenir et coach spécialisée dans l’accompagnement des personnes endeuillées. "Je guide, j’accueille les familles et les amis au moment du rituel, j’aide les proches à organiser la cérémonie si elles le souhaitent, et j’offre une sécurité bienveillante, qui permet la circulation des émotions."

Une forêt apaisante et habitée

"Cette forêt est un lieu qui soigne, qui apaise et qui soutient. J’y viens quand je ne suis pas bien, et j’en repars plus léger."
Mario
papa d’une défunte

Luc, Hélène, Mario et Monique ont participé, avec Alexia et Ariane, à la réunion des bénévoles qui vient de se tenir ici. Ils tiennent à témoigner de ce que ce lieu représente pour eux. "Madeline avait 33 ans lorsqu’elle est décédée, en mars derniers", témoigne Mario, son papa, qui ne cache pas une émotion encore vive. "De la savoir ici me procure une paix intense. Cette forêt, c’est mon parc. C’est un lieu qui soigne, qui apaise et qui soutient. J’y viens quand je ne suis pas bien, et j’en repars plus léger." Monique, elle, vient ici honorer la mémoire de son frère Michel, décédé il y a un peu plus d’un an : "Ici, il vit, il est présent, mêlé à cette nature sacrée. Il fait partie du vivant. Des promeneurs du dimanche passent par ici, des cavaliers à cheval, des animaux : cette forêt, c’est la vie. Mes nièces y viennent régulièrement faire du jogging : en passant, elles saluent leur papy. Et cela me soigne aussi." "Un rayon de soleil ?, le chant d’un oiseau ?, tout cela vient faire parler nos défunts", conclut Alexia. Cette forêt est habitée. De paix, d’amour et de mémoires.

Autres Fonds et formules philanthropiques

Racynes

Collecter des fonds pour permettre à des équipes de jeunes en formation d’aménager une maison familiale d’urgence de quatre pièces et deux Tiny Houses (micro maisons) ; lutter ai…

Proper Strand Lopers

Soutenir une initiative citoyenne relative à la problématique des détritus sauvages, réunissant des bénévoles et des sympathisants, qui sont actifs sur les médias sociaux et trav…

Autres communiqués

Lancement de Myriad, la nouvelle alliance pour les dons transfrontaliers

La Fondation Roi Baudouin et ses entités en Amérique du Nord ont créé l’alliance Myriad avec Give2Asia afin de faciliter et d’encourager les dons transfrontaliers dans le monde e…

Transnational Giving Platform crée la première plateforme de dons transfrontaliers en ligne en Europe - Une nouvelle application pour booster la philanthropie européenne

Autres récits
Un engagement qui inspire !

Une cordée pour retrouver confiance en soi

Stimuler la philanthropie

"Pour un jeune, pouvoir se dire ‘je suis capable de le faire’, c’est un formidable appui pour l’avenir."
Philippe Stroobant
Fondateur du Fonds À chacun son Cervin