Récit

Veiller à l’enfant jusque dans le suivi post-hébergement

Trente-cinq femmes et enfants bénéficient d’un séjour temporaire à l’Escale, cette maison d’accueil bruxelloise qui a développé un service spécifique d’accompagnement à la parentalité centré sur l’enfant. Pour évaluer ce travail de fond et créer un outil pratique d'évaluation, plusieurs membres de l’équipe suivent actuellement le programme ‘Capacity Building’, cofinancé par la Fondation Roi Baudouin et Viva for Life.

Prendre de la hauteur et être soutenu.e dans la mise en place d’une démarche d’auto-évaluation. Tel est l’objectif du programme ‘Capacity Building’, cofinancé par la Fondation Roi Baudouin et Viva for Life depuis 2017. Chaque année, une dizaine d’associations bénéficient de cet accompagnement mis en œuvre par l’asbl Badje. C’est le cas de l’Escale, une maison d’accueil saint-gilloise de 20 chambres qui ouvre ses portes aux familles en situation de précarité.

Prendre le temps de se questionner

« Tous les jours, nous sommes sur le terrain, avec nos bénéficiaires, que ce soit à l’Escale ou via le projet l’Envol qui les soutient dans le post-hébergement. Nous avions besoin de nous extraire de ce quotidien pour nous questionner sur notre fonctionnement et, spécifiquement, sur notre service d’accompagnement à la parentalité centré sur l’enfant. Il s’agit d’un fil rouge, une aide apportée aux familles pendant et après l’hébergement », explique Antoinette Dupuis, accompagnatrice au sein de l’Escale. Le programme ‘Capacity Building’ a été conçu pour aider les associations à renforcer leurs compétences en matière de pilotage et d’auto-évaluation de projets. Il vise aussi à amener les structures participantes à mieux connaître et questionner leur fonctionnement, ainsi que les besoins de leur public, à mesurer objectivement les résultats de leurs actions, à mieux communiquer et à ajuster leurs actions pour renforcer la qualité de l’accueil et l’accompagnement des familles.

Priorité au suivi de l’enfant

En 2022, le processus ‘Capacity Building’ commence pour plusieurs membres de l’Escale. « Nous avons débuté le parcours par des rencontres collectives encadrées par des coachs. Aujourd’hui, nous sommes en train de créer un outil d’observation pour amener de la continuité, de la fluidité à notre service de suivi à la parentalité centré sur l’enfant », précise l’accompagnatrice. Pourquoi s’être focalisée sur cet accompagnement particulier ? « Parce qu’il prolonge tout ce qui a été construit pendant le séjour temporaire de nos bénéficiaires à l’Escale en portant une attention particulière à l’enfant. Un parent en situation de précarité a de telles préoccupations, comme le fait d’avoir suffisamment à manger, que l’enfant peut parfois se sentir mis de côté. Notre mission est d’aider le parent, tout en veillant au bien-être de l’enfant », explique Antoinette Dupuis.

Concrètement, cela consiste par exemple à préparer l’enfant à sa sortie du centre d’accueil, veiller à l’espace qui lui sera consacré dans le nouveau domicile, aider à son intégration dans sa nouvelle vie, sa nouvelle école, etc. « Depuis 2019, ce service de suivi de la parentalité est renforcé au sein de l’Escale car nous avons cerné un véritable besoin dans l’aide post-hébergement », poursuit Antoinette Dupuis, qui apporte déjà son soutien à huit enfants cette année. Parmi ceux-ci, Lisa*, 10 ans. Avec sa maman, elles ont passé huit mois au sein de la maison d’accueil, « la grande maison » comme Lisa l’appelle. « Ma fille s’y est fait beaucoup d’amis. Il y a un grand espace de jeux qu’elle adore », souligne sa maman.

Une aide qui apporte du soulagement

Pour cette maman, la rencontre avec l’Escale et, particulièrement, avec Antoinette Dupuis est un jalon précieux dans son parcours. « Avoir pu poser mes valises à l’Escale a été mon premier soulagement, car j’étais sans domicile. Mon deuxième, c’est très certainement le soutien apporté par Antoinette pour nous aider à nous intégrer dans notre nouveau quartier, après avoir intégré notre propre maison ». Chaque semaine pendant près d’une année, cette maman a bénéficié des visites de son accompagnatrice, qui lui a fait découvrir les magasins alentours, parcs, arrêts de bus et autres endroits où sa fille pourrait pratiquer des activités gratuitement. « Elle m’a aussi aidée dans les démarches scolaires et parascolaires pour Lisa. Désormais, nous nous sentons bien chez nous », conclut-elle.

« Prendre le temps de se questionner est essentiel pour renforcer la qualité de nos interventions en faveur des familles. »
Antoinette Dupuis
accompagnatrice à la parentalité au sein de l’Escale

*Prénom d’emprunt

Autres récits
Un engagement qui inspire !

Un coup de pouce à la solidarité en faveur d’élèves vulnérables

Enfants et jeunes

“La déductibilité est un incitant. Sans la formule du ‘Compte solidaire école’, les écoles ne seraient pas en mesure d’offrir cet avantage fiscal.”
Wivine Bégault
présidente du Pouvoir Organisateur de l’école Notre-Dame des Grâces, à Woluwe-Saint-Pierre

La Maison Source, là où des parents fragilisés apprennent à mieux faire grandir leurs enfants

Enfants et jeunes

"La précarité est une forme de handicap social qui entrave le développement des enfants."
Marie Spoden
directrice de La Maison Source

"Nous aidons plus et mieux"

Enfants et jeunes

"Les associations choisissent ce programme d’accompagnement avec un réel désir d’amélioration."
Antoinette Servais, chargée de projet au sein de l’asbl Badje

Autres appels à projets

DigitalForYouth.be - 2024/B

Pour des projets éducatifs qui développent les compétences numériques des jeunes vulnérables (de 6 à 25 ans) par la fourniture d’ordinateurs et un soutien financier.

En cours

Lippens (Stichting Paul, Suzanne, Renée Lippens) - 2024/2

La Fondation Lippens soutient des projets d’organisations, de groupes ou d’associations qui œuvrent en faveur d’enfants défavorisés dans l’agglomération de Bruxelles

En cours

2024B - Comptes Solidaires Ecoles au sein de la Fondation Roi Baudouin

L’école collecte des dons pour intervenir discrètement en faveur des élèves issus de familles vulnérables et pour accroître leur chances de terminer l’année scolaire avec succès.

En cours

Autres événements

Développer le langage de tous les enfants : le rôle d’une communauté autour de l’école maternelle

17/04/2024 18:00 Jusqu’à 17/04/2024 19:30

2e webinaire ouvert à tous.tes pour enrichir la réflexion autour des thématiques du projet 'La maternelle, c’est essentiel'

Autres Fonds et formules philanthropiques

Bürgerfonds Ostbelgien

Le Bürgerfonds Ostbelgien est un fonds créé par les habitants de l'Est pour les habitants de l'Est. Il soutient des initiatives et des organisations qui s'engagent en faveur de l…

Brussel - OKAN Hoofdstedelijk instituut Anneessens-Funck (Compte de solidarité pour les écoles)

Dans le cadre de notre opération OKAN, presque tous les élèves sont très vulnérables. Cela limite parfois notre fonctionnement et nos initiatives.

Overijse - Sint-Martinuscollege Overijse - KSD vzw (Compte de solidarité pour les écoles)

En réduisant les coûts pour les familles défavorisées, nous visons plus d'élèves participant aux activités scolaires, assurant un début d'année équitable.

Autres communiqués

Près de deux millions d’euros pour favoriser l’accès au logement et lutter contre la pauvreté des enfants

Le Fonds Pauvreté des Enfants et le Kinderarmoede Fonds soutiennent 16 projets qui favorisent l’accès au logement et luttent contre la pauvreté des enfants.

Le projet ‘Mik'Ados : la parole aux jeunes!’ à Villers-la-Ville a reçu la visite de la Reine Mathilde

Le 8 février, la Reine Mathilde a rendu visite au projet ‘Mik’Ados’ à Villers-la-Ville, soutenu par le Fonds Reine Mathilde.

Toilettes à l’école : près d’un élève sur six ne s’y sent pas en sécurité

Le Fonds BYX publie les premiers résultats de l’enquête sur les toilettes scolaires menée plus tôt cette année auprès de quelque 3.000 personnes.