Récit

La Maison Source, là où des parents fragilisés apprennent à mieux faire grandir leurs enfants

Un enfant sur quatre vit sous le seuil de pauvreté en Wallonie. Un sur trois à Bruxelles. La Maison Source a pour vocation d’accueillir les enfants vulnérables et leurs parents. Sept professionnelles de la petite enfance les aident à atténuer l’impact de la précarité sur le développement de leurs enfant. Un être humain détruit en bas âge, on ne le reconstruira plus jamais complètement, affirme Marie Spoden, à l’initiative de ce projet soutenu par la Fondation Roi Baudouin.

À quelques centaines de mètres de la place centrale de Bastogne, dans l’appartement du deuxième étage du centre pastoral, de jeunes parents issus de milieux fragilisés apprennent à leurs enfants, âgés entre quelques semaines et six ans, les gestes quotidiens qui vont les aider à bien grandir. Ici, il y a des chambres pour la sieste des enfants, une cuisine pour leur concocter de bons petits plats, une salle de bain douillette et un coin salon didactique. La Maison Source, qui fête cette année son dixième anniversaire, est un pari né de l’expérience : ̏J’ai donné cours comme professeur d’art plastique dans l’enseignement spécialisé durant onze ansˮ, explique Marie Spoden. J’ai adoré ce métier, mais j’éprouvais aussi une vraie frustration. Parmi mes élèves, il y en avait qui n’étaient pas porteurs d’un handicap mental ou physique ; c’étaient ‘juste’ des enfants nés dans des familles précarisées, qui entamaient leur vie avec un déficit social. Ces enfants sont bloqués psychiquement, affectivement ; ils vivent dans le stress du quotidien ou les tensions intrafamiliales. Ce handicap social les empêche d’aller bien et, dès lors, de développer un apprentissage scolaire normal. Je voulais aider ces jeunes parents issus de milieux fragilisés à mieux prendre leurs enfants en charge.

La précarité sociale se transmet de génération en génération

Des chaussures exhalant l’urine de chat, des vêtements sales, de longs cheveux rasés à cause de la présence de poux… La précarité sociale peut laisser des stigmates bien visibles. Et se transmet de génération en génération : les professeur.es plus âgé.es en attestent, qui ont parfois donné cours à leurs parents. Des parents - souvent des mamans solo - se débattent avec un budget trop serré et ne peuvent assurer une alimentation saine, l’achat de langes ou de vêtements pour leurs enfants. Déboussolées, désargentées, parfois impuissantes devant leurs enfants en pleurs, elles ont souvent elles-mêmes manqué de repères, de modèles, de ces fondations indispensables à la construction de leur vie d’adulte.

C’est sur ce socle de la prévention que Marie Spoden a bâti l’asbl La Maison Source. En 2012, elle a bénéficié d’un coup de pouce de 10.000 euros de la Fondation Roi Baudouin : de quoi lui permettre de démarrer cette folle aventure. Un an plus tard, l’asbl s’installe dans une maison communautaire à Barvaux. Sept ans plus tard, la seconde Maison Source s’érige à Bastogne. Auréolés du Prix belge des droits de l’enfant en 2019 et du Prix fédéral de lutte contre la pauvreté l’année suivante, les deux projets n’ont cessé de grandir. Grâce au soutien de la FRB, de l’opération Viva For Life et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, notamment, les ressources ont grandi et les aides aux parents ont gagné en efficacité. Sept professionnelles de formations solides et variées œuvrent à temps partiel pour encadrer les parents et leurs enfants : une institutrice maternelle, deux psychomotriciennes, une éducatrice spécialisée, une puéricultrice et une coordinatrice. La Maison source accueille plus de soixante familles à Barvaux, et une vingtaine à Bastogne. Ces familles en franchissent le seuil via les services de première ligne, les CPAS, les infirmières de l’ONE, les services d’insertion professionnelle et les établissements scolaires.

Des outils pour booster l’impact

La Maison source a également bénéficié du programme ‘Capacity building’ élaboré pour aider les associations à développer leurs compétences, à évaluer le suivi de leur projet et à recueillir toutes les données utiles à leur fonctionnement. “Un merveilleux outil, qui nous a permis de nous professionnaliser davantage et de mieux aider notre public cible, se félicite Marie Spoden.

"La précarité est une forme de handicap social qui entrave le développement des enfants."
Marie Spoden
directrice de La Maison Source

Brieuc Van Damme, administrateur délégué de la FRB, en visite à La Maison Source à Bastogne, se réjouit de ces échanges : “À la Fondation Roi Baudouin, nous soutenons près de 4.000 associations par an. On a l’ambition de faire de l’ingénierie sociétale. Ce travail ne se réalise pas depuis une tour d’ivoire : il faut aller sur le terrain, recueillir les témoignages, écouter, identifier les besoins, repérer les projets qui initieront des changements sociétaux positifs et durables. Dans cette optique, les visites de projets sur le terrain sont essentielles. Et j’adore aller à la rencontre de ces femmes et de ces hommes qui font bouger les choses !

À propos du programme ‘Capacity building’

En collaboration avec Viva for Life, la Fondation Roi Baudouin mène un programme d’accompagnement des organisations sélectionnées par l’opération de solidarité, afin de les aider à renforcer l’impact de leurs interventions auprès des enfants et de leurs familles en situation de précarité. Le programme permet aux associations de prendre du recul par rapport à leurs pratiques, de repenser leur travail, d’identifier de nouvelles priorités, de développer de nouveaux projets. Depuis 2017, plus de 70 organisations ont déjà bénéficié d’un tel accompagnement.

Autres récits
Un engagement qui inspire !

Un coup de pouce à la solidarité en faveur d’élèves vulnérables

Enfants et jeunes

“La déductibilité est un incitant. Sans la formule du ‘Compte solidaire école’, les écoles ne seraient pas en mesure d’offrir cet avantage fiscal.”
Wivine Bégault
présidente du Pouvoir Organisateur de l’école Notre-Dame des Grâces, à Woluwe-Saint-Pierre

Veiller à l’enfant jusque dans le suivi post-hébergement

Enfants et jeunes

« Prendre le temps de se questionner est essentiel pour renforcer la qualité de nos interventions en faveur des familles. »
Antoinette Dupuis
accompagnatrice à la parentalité au sein de l’Escale

"Nous aidons plus et mieux"

Enfants et jeunes

"Les associations choisissent ce programme d’accompagnement avec un réel désir d’amélioration."
Antoinette Servais, chargée de projet au sein de l’asbl Badje

Autres appels à projets

DigitalForYouth.be - 2024/B

Pour des projets éducatifs qui développent les compétences numériques des jeunes vulnérables (de 6 à 25 ans) par la fourniture d’ordinateurs et un soutien financier.

En cours

Appel à projets Fonds BNP Paribas Fortis Foundation - Plus de chances pour des enfants et des jeunes en situation de pauvreté

Plus de chances à l'école pour des enfants et des jeunes en situation de pauvreté

Impactgericht handelen met jongeren

Découvrez la puissance de la pratique basée sur l'impact pour renforcer le travail avec les jeunes. Apprenez également à nommer cet impact.

Autres événements

L’école du dehors en maternelle: comment assurer les apprentissages de tous les enfants?

05/06/2024 18:00 Jusqu’à 05/06/2024 19:30

3e webinaire ouvert à tous.tes pour enrichir la réflexion autour des thématiques du projet 'La maternelle, c’est essentiel'

Autres Fonds et formules philanthropiques

Enfants de Blandain (Fonds)

Le Fonds soutient le Home Don Bosco à Blandain (Tournai) ou des organisations qui lui sont proches ou qui apportent une aide matérielle, morale ou sociale aux jeunes hébergés à B…

Marc et Myriam (Fonds)

Soutenir la prévention routière, l’accompagnement d’enfants malades ou victimes d’un accident de la route et les personnes porteuses d’une déficience visuelle.

Autres communiqués

Près de deux millions d’euros pour favoriser l’accès au logement et lutter contre la pauvreté des enfants

Le Fonds Pauvreté des Enfants et le Kinderarmoede Fonds soutiennent 16 projets qui favorisent l’accès au logement et luttent contre la pauvreté des enfants.

Le projet ‘Mik'Ados : la parole aux jeunes!’ à Villers-la-Ville a reçu la visite de la Reine Mathilde

Le 8 février, la Reine Mathilde a rendu visite au projet ‘Mik’Ados’ à Villers-la-Ville, soutenu par le Fonds Reine Mathilde.

Toilettes à l’école : près d’un élève sur six ne s’y sent pas en sécurité

Le Fonds BYX publie les premiers résultats de l’enquête sur les toilettes scolaires menée plus tôt cette année auprès de quelque 3.000 personnes.