ATTENTION ! Entre le 2 et le 9 février, la plateforme candidate.kbs-frb.be est indisponible en raison de travaux de maintenance.

Récit

Remettre la boulangerie au milieu du village

A Ligny, petit village situé en province de Namur, un groupe d’habitants a lancé une boulangerie coopérative. Leur idée : valoriser les produits locaux et réinsuffler de la vie au cœur du village. Le soutien financier octroyé par la Fondation Roi Baudouin dans le cadre de l’opération ‘Vis mon village !’ a joué un rôle déterminant.

Au centre de Ligny, village d’environ 2.600 habitants, trône la ‘Place des gourmands’. C’est le nom donné à cette boulangerie toute neuve, ouverte depuis fin 2020. Un évènement notoire dans ce village wallon situé entre Charleroi et Gembloux qui, au fil des années, a vu disparaître ses commerces de proximité. "Le jour de l’inauguration, ce fut l’enthousiasme !", se souvient Pierre Moureau, l’un des fondateurs de cette boulangerie coopérative où l’on vante le local et les circuits-courts. "Il y avait la file sur 100 mètres. Tout le village voulait voir cette boulangerie tant attendue et dont on parlait tant sur Facebook."

Proximité

Face à la devanture, Joëlle, habitante du village et coopératrice, attend patiemment son tour. "C’est plus qu’un simple commerce, c’est une boulangerie participative", déclare-t-elle. Ce nouveau commerce est venu combler un vide et contrer une tendance qui semblait inéluctable. "Avant, dans le village, il y avait un boucher, une supérette, un vendeur de légumes, des banques. Tous ont fermé en quelques années", déplore Joëlle. "C’est quand on est privé de commerce de proximité depuis plusieurs années que l’on apprécie d’avoir une boulangerie locale. Et puis c’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres habitants, même si on doit faire la file et respecter la distanciation sociale."

Joëlle achète ‘Place des gourmands’ son pain, bien sûr, mais aussi quelques produits laitiers locaux, des yahourts, du beurre de la ferme locale Notre-Dame de Ligny. Sur les étagères, on trouve du jus de pommes de Sombreffe, du Miel de Ligny, des pralines, des sucettes pour les enfants. Et derrière une petite vitrine de verre sont exposés des gâteaux bien appétissants.

L’idée d’ouvrir une nouvelle boulangerie, c’est Pierre Moreau qui l’a eue, en s’installant au village en 2017. "Je me suis dit que Ligny était en train de devenir un village dortoir", raconte-il. Le jeune pensionné envoie alors un courrier toutes-boîtes aux habitants, dans l’idée de "remettre de la vie économique dans ce village". Les villageois jouent le jeu : 300 personnes y répondent. S’en suit une réunion, début 2019, qui rassemble 85 habitants du village, d’où se dégage un groupe soudé d’une douzaine de volontaires prêts à se lancer dans l’aventure. Le petit collectif souhaite au départ coller avec l’envie première des habitants de Ligny : ouvrir un commerce de proximité achalandé de victuailles du cru qui répondrait au doux nom de ‘Proxiligny’.

Près de 110 coopérateurs

Mais l’élan créateur est vite rattrapé par la réalité. Ouvrir un tel commerce nécessite de l’espace et le village en manque cruellement. "Nous étions découragés", reconnaît Pierre Moreau. C’est alors que tombe, à point nommé, le soutien de 5.000 euros de l’appel à projets ‘Vis mon village !’ de la Fondation Roi Baudouin. "Cet encouragement financier a été déterminant. Nous nous sommes dits : puisque la Fondation Roi Baudouin croit en notre projet, nous ne pouvons pas la décevoir. Nous avons alors décidé de ne pas baisser les bras, d’avancer, quitte à redéfinir le projet", ajoute-t-il.

Les 12 compères, réunis en coopérative ‘Vivre à Ligny’, se replient sur la deuxième demande des habitants du village : une boulangerie (la troisième était un point-poste, la quatrième, un distributeur de billets). La surface nécessaire pour une boulangerie est moins importante que celle requise pour un supermarché.

Le caractère coopératif de l’initiative est affirmé. La ‘Place des gourmands’ compte aujourd’hui près de 110 coopérateurs dont les contributions ont aidé à acheter un petit local vendu par une figure locale, propriétaire d’une friterie, qui a décidé de raccrocher ses épluche-patates. Puis il a fallu tout réaménager et transformer la friterie en dépôt de pain. Un travail que la pandémie de Covid-19 est venu ralentir. Mais le groupe a tenu bon. "Toute l’équipe s’est mobilisée en fonction de ses compétences", raconte Marie-Elisabeth Kiessel, l’une des fondatrices qui s’est chargée de repeindre le local. Francis Somville, un autre fondateur bénévole, retraité, s’est lancé dans les travaux d’électricité. Puis les fondateurs sont entrés en contact avec une boulangerie de Mellet, qui livre la ‘Place des gourmands’ une à deux fois par jour. La boulangerie est gérée au quotidien par Sabrina, travailleuse indépendante issue de l’horeca qui se démène pour ce commerce local.

Nouveaux projets

Même en pleine semaine, les clients affluent ‘Place des gourmands’. Marie-Elisabeth Kiessel est satisfaite. "Cela dépasse ce que nous avions prévu !", lance-t-elle. Le collectif ‘Vivre à Ligny’ regorge d’idées. Il veut poursuivre sur sa lancée et initier de nouveaux projets, parmi lesquels une vente de plantes à repiquer et de semences. "Pour encourager à s’essayer au jardinage et à échanger des idées, autour d’un pain-saucisse, si le temps et le Covid-19 le permettent". Pierre Moreau évoque l’idée d’une voiture à partager pour les villageois. Ce collectif, composé pour l’essentiel de seniors, affiche en permanence sa volonté d’insuffler de la vie et du dynamisme à Ligny. Et d’en inspirer d’autres : "Des habitants de deux villages environnants sont déjà venus nous trouver pour nous demander comment nous avions procédé pour mettre en place notre projet", conclut Pierre Moreau.

"La boulangerie coopérative constitue un formidable lieu de rencontre entre les habitants du village."
Pierre Moreau
Coopérateur de ‘Vivre à Ligny’

Vous avez vous aussi un projet pour améliorer la qualité de vie et (re)tisser du lien social dans votre village ? Vous pouvez bénéficier d’un soutien financier dans le cadre de l’opération ‘Vis mon village !’ pour le concrétiser. Introduisez votre candidature pour le 17 juin au plus tard.

À propos de ‘Vis mon village !’

Lancée par la Fondation Roi Baudouin en 2012, l’opération ‘Vis mon village !’ soutient des projets d’habitants qui s’engagent pour faire vivre leur village, quartier ou hameau de Wallonie. Au cœur de ce programme : la solidarité entre les habitants, la stimulation de la vie communautaire, la conservation du patrimoine local, l’amélioration du cadre de vie. Depuis son lancement, l’opération a déjà soutenu 509 projets locaux, pour un montant total de près de 1,3 million d’euros.

Autres récits
Un engagement qui inspire !

Une crèche unique à Maurage

Engagement citoyen, local et régional

"La crèche était un projet cher à Nicolas Dehu. La Fondation Roi Baudouin l’a bien compris et nous a aidé à concrétiser ce projet."
Dominique Dufour
Président du P.O. de l’école L’Étincelle

Pourquoi ne pas emprunter la scie de votre voisin ?

Engagement citoyen, local et régional

"Outre les échanges utilitaires, la plateforme Lendland veut aussi renforcer les liens sociaux à Bruxelles."
Guillaume Dumont
Bruxellois sélectionné dans le cadre du programme ‘Le futur est à nous’

A Treignes, des stagiaires bien soudés

Engagement citoyen, local et régional

"Proposer des idées, donner des conseils, partager notre expérience… Lors des différentes visites à l’association, nous avons pu remarquer que le parrainage apportait un réel plus dans la formation des stagiaires".
Jean-François Lacroix
Parrain du centre de formation de Treignes

Autres appels à projets

Vis mon village !

Appel à projets visant à soutenir des habitant-e-s en Wallonie qui s’engagent pour faire vivre leur village.

En cours

Générations Solidaires 2023

Soutenir des initiatives citoyennes solidaires et innovantes qui valorisent le lien social entre les générations et qui améliorent différents aspects de la vie quotidienne.

En cours

Buurten op den Buiten

Soutien financier aux habitants de Flandre qui souhaitent améliorer la qualité de vie et la cohésion sociale dans leur village ou leur quartier rural.

En cours

Autres Fonds et formules philanthropiques

Streekfonds Oost-Vlaanderen

Streekfonds Oost-Vlaanderen renforce les projets locaux en mettant l'accent sur les personnes et l'environnement, avec l'objectif de connecter donateurs et acteurs.

G1000 (Fonds des Amis du)

Des philanthropes soutiennent des projets de la plate-forme G1000, un centre d’expertise indépendant pour un renouveau démocratique en Belgique.

#Een hart voor Gent (Streekfonds Oost-Vlaanderen)

Een Hart voor Gent soutient des projets locaux à Gand. Een Hart voor Gent fonctionne sous l'égide du Fonds régional de Flandre orientale.

Autres communiqués

‘Que faire... lors du décès d’un proche ?’, guide pratique dans les moments difficiles

Le guide pratique ‘Que faire... lors du décès d’un proche ?’ réalisé par la FRB et la Fédération du Notariat belge a été mis à jour.

La Viertelhaus Cardijn reçoit la visite de Brieuc Van Damme

Le 18 août, Brieuc Van Damme, administrateur délégué de la FRB, a rendu visite à la Viertelhaus Cardijn, lieu de rencontre social reconnu en Communauté germanophone.

Inondations, un an après : bilan de la générosité via la FRB

Un an après les inondations, la FRB dresse un bilan de la générosité de nombreux donateurs qui se sont adressés à elle pour témoigner leur solidarité envers les sinistrés.