Récit

Maison des Jeunes d’Yvoir : quand les C.R.A.C.S. dévalent…

"Les activités de l’été ont permis de réinstaurer une dynamique de groupe entre les jeunes et de recharger les batteries pour la rentrée. "
Angélique Petit
Coordinatrice de la Maison des Jeunes d’Yvoir

Fini, le confinement ! Cet été, à la Maison des Jeunes d’Yvoir, les jeunes ont voulu (re)devenir des Citoyens, Responsables, Actifs, Critiques et Solidaires (C.R.A.C.S.), profitant d’un appel à projets ‘sortie de crise sanitaire’ lancé par la Fondation Roi Baudouin. Son nom : ‘Unlock your energy !’. Première étape du périple : monter sur un VTT et… resserrer les liens du groupe.

"Surtout, n’utilise plus ton frein avant ! Sinon, tu vas à nouveau passer au-dessus de ton guidon…". Lucas, 15 ans, écoute sagement les conseils de ses amis et lance un regard impatient sur la petite route sinueuse qui s’étale devant lui : deux kilomètres de descente pure plongeant vers la Meuse jusqu’au hameau d’Anseremme, situé à une encâblure de Dinant. Plus question de chuter comme il l’a fait pendant la montée : cette fois il faut se concentrer… Dix minutes plus tard, les joues en feu et les cheveux en pétard, la quinzaine de jeunes cyclistes se retrouvent au niveau du fleuve, ne tarissant pas de commentaires sur l’exploit accompli. "Waouw, c’était génial !", commente David. Et chacun de ces jeunes cyclistes de surenchérir sur la vitesse atteinte pendant cette descente décoiffante : 40 km/h ? 50 km/h ? Allez savoir, en l’absence de compteur sur leurs VTT, loués pour l’occasion…

L’ennui à domicile

Ils s’appellent Cassandra, Baptiste, Thibault, David, Orélie, Mykola, Valéria, Anastasia, Grégory, Mathieu, Luan, Eliott, Lucas... Tous font partie de la Maison des Jeunes (MJ) d’Yvoir (Province de Namur). Comme des centaines de milliers d’ados, ils vivent l’été 2021 comme une véritable libération, après quinze mois de confinement quasiment continu. Ils respirent enfin, exultent et ne cachent pas leur avidité de (re)vivre enfin pleinement. "Pendant des mois, j’ai joué au foot au jardin avec mes frères mais, à la fin, j’en avais marre", se souvient Eliott, qui espère bien ne plus jamais rester si longtemps sans voir ses amis, ceux du village comme ceux de l’école. "On a bien proposé à nos jeunes des échanges et des jeux en ligne, histoire de garder le contact", renchérit Pauline, l’une des animatrices de la MJ. "Mais, on en a rapidement fait le tour : les jeux, c’est bien pour occuper un peu mais cela ne crée pas vraiment de liens sociaux… Certains n’avaient pas de PC. Et puis, il y avait une contradiction : ne dit-on pas souvent des jeunes qu’ils restent trop souvent campés devant leurs écrans ? Or, tant à la MJ que dans les écoles, tout le monde était obligé d’y avoir recours…".

Trêve d’immobilité, donc ! Dès que l’étau des mesures gouvernementales a fait mine de se relâcher au printemps dernier, un groupe de jeunes de la MJ d’Yvoir a répondu à l’appel à projets ‘Unlock your energy’ !, lancé par la Fondation Roi Baudouin, baptisant son propre projet ‘S’évader l’esprit’. Objectif de l’appel : soutenir des initiatives de retrouvailles ‘en vrai’, construites par et pour les jeunes de 15 à 25 ans. Et, plus largement, permettre à l’énergie emmagasinée pendant le confinement de se libérer d’une façon conviviale et créative. Bref, sortir de sa bulle, quitter le repli, retrouver ses amis et s’en créer de nouveaux. "C’est surtout pour les jeunes que le collectif occupe une place essentielle", rappelle Vincent Yzerbyt, professeur de psychologie sociale à l’UCLouvain et président du jury de l’appel : "le groupe est un vecteur à travers lequel ils créent, imaginent et construisent leur identité". Manifestement, le besoin était criant : 472 organisations de jeunesse en Belgique ont répondu à cet appel.

Un patrimoine local à découvrir

À la MJ d’Yvoir, il n’a pas fallu se creuser la cervelle très longtemps pour savoir comment imaginer l’été. "Pendant toute cette année difficile, nous avons régulièrement demandé aux jeunes ce qui leur ferait plaisir après le confinement", résume Cassandra Fauville, jeune de 23 ans et stagiaire à la MJ. "Nous étions donc prêts. Nous avons juste fait un tri dans leurs propositions : il fallait qu’elles soient conformes aux principes des C.R.A.C.S. et aux critères de l’appel, et qu’elles dépassent la notion de simple d’amusement". L’étau s’étant desserré au dernier moment, il a fallu aller vite pour répondre à l’appel de la Fondation". Cassandra étant elle-même bénéficiaire de la MJ, elle a pu se mettre complètement à l’écoute des jeunes pendant son stage d’éducatrice", souligne Angélique Petit, coordinatrice de la Maison des Jeunes d’Yvoir". Elle leur a expliqué que les activités pour cet été (sortie VTT, visite d’une escargotière, descente de la Lesse en kayak, parcours en draisine, paintball…) visaient à s’amuser, certes, mais aussi à s’intéresser au patrimoine local, réinstaurer une dynamique de groupe et, si possible, impliquer de nouveaux jeunes dans la MJ. La volonté générale était de recharger les batteries pour la rentrée.

Des traces à plus long terme

Distraction et évasion. Solidarité et partage. (Re)construction des liens perdus ou relâchés. Autonomie, mais élaboration collective de projets… Autant de valeurs et lignes directrices qui auront animé, cet été, tant de projets de ‘reconstruction’ des ados et jeunes adultes, à Yvoir comme ailleurs. Ici, dans la MJ mosane, sans le soutien de la Fondation, le programme de sorties estivales se serait limité à une ou deux activités extérieures au lieu de six et un frein financier aurait pu se faire sentir pour plusieurs jeunes. "L’important, aussi, c’est que nous avons pu rappeler à tous les jeunes de l’entité que nous sommes là", ajoute Angélique. "La MJ existe, avec ses projets propres, et ses portes sont ouvertes à tous. Pendant l’été et bien au-delà…".

À propos de l’appel ‘Unlock your energy !’

Lancé au printemps 2021 par la Fondation Roi Baudouin, l’appel ‘Unlock your energy !’ visait à répondre aux besoins des jeunes et de leur bien-être, mis à mal par la pandémie de Covid-19. Au total, 102 projets (sportifs, culturels, sociaux, artistiques…), portés par et pour des jeunes, qui les aident à retrouver le moral, ont bénéficié d’un soutien de la Fondation, pour un total de plus de 800.000 euros. Le projet de la Maison des Jeunes d’Yvoir figure parmi les bénéficiaires.

Autres récits
Un engagement qui inspire !

Une artiste touche-à-tout passionnée par les enfants

Enfants et jeunes

“Pour Lydia Chagoll, un critère était prioritaire : les enfants devaient être à la base des projets. Elle ne supportait pas les attitudes paternalistes vis-à-vis des enfants.”
Edith Carbonez
Ancienne gestionnaire du Fonds Lydia Chagoll

Un nouvel hébergement pour adolescent.e.s en difficulté

Enfants et jeunes

"Le soutien du Fonds Richard Depasse a été décisif pour concrétiser le projet de nouveau bâtiment."
Alain Nokerman
Président de l’asbl Envole-toi

Un encadrement de qualité pour jeunes en difficulté

Enfants et jeunes

"Les premiers bénéficiaires du soutien du Fonds Les Enfants de Blandain, ce sont les enfants."
Gaëtan Fourez
Directeur du Home Louis Mertens – Don Bosco Blandain

Autres appels à projets

Lippens (Fondation Paul, Suzanne, Renée Lippens) - 2023

La Fondation Lippens soutient des projets d’organisations, de groupes ou d’associations qui œuvrent en faveur d’enfants défavorisés dans l’agglomération de Bruxelles

En cours

Vrienden van Sint-Vincentius Limburg (Fonds) - 2022 B

Soutien à des projets, menés par les Conférences Saint-Vincent-de-Paul au Limbourg, en faveur de personnes vulnérables ou en situation de pauvreté dans la province de Limbourg.

En cours

2023A - Comptes Solidaires Ecoles au sein de la Fondation Roi Baudouin

L’école collecte des dons pour intervenir discrètement en faveur des élèves issus de familles vulnérables et pour accroître leur chances de terminer l’année scolaire avec succès.

En cours

Autres événements

Réduction de la pauvreté infantile fondée sur l'impact : commencer par une auto-évaluation d'ici 2023

15/12/2022 13:00 Jusqu’à 19/10/2023 16:00

Cette formation de formateur est un programme de formation pour devenir un coach d'impact pour les professionnels qui travaillent avec des enfants de -9 mois à 6 ans.

Autres Fonds et formules philanthropiques

Huis van het Kind Leuven (Compte de projet)

Achat d'équipements durables pour enfants, tels que des landaus, des lits de bébé et des écharpes de portage, à prêter aux familles démunies de Louvain, en collaboration avec des…

vzw Freinetschool De kleine Helden - Eeklo (Compte Solidaire Ecoles)

Petits héros, héros forts : quelle que soit son origine ou son statut social, chaque enfant doit avoir toutes ses chances.

Autres communiqués

Toilettes à l’école : ne tournons pas autour du pot !

Le Fonds BYX lance deux nouveaux appels à projets destinés à soutenir les écoles qui veulent améliorer leurs toilettes. Du matériel de sensibilisation est également disponible.

La déprivation matérielle des enfants en Belgique : que sait-on ?

État des lieux relatif à la déprivation matérielle des enfants en Belgique, basé sur les données collectées en 2021 par STATBEL.

Cinq écoles renforceront l’éducation financière des jeunes et de leurs parents

Le Fonds pour l’Éducation Financière soutient cinq projets d’écoles qui amènent les questions financières de manière créative et originale auprès des jeunes et de leurs parents.