Récit

Jouer, réfléchir, agir : les soignants en première ligne du combat climatique

Amusants et percutants, trois jeux de cartes orientés ‘actions concrètes’ ont été mis au point au sein du CHU UCL Namur afin de réduire l’empreinte climatique de son personnel. La Fondation Roi Baudouin, qui a soutenu la conception et la fabrication de ces jeux dans le cadre de son appel à projets ‘Tous chauds pour le climat !’, voit en cette initiative une occasion unique d’inspirer l’ensemble du secteur des soins de santé en Belgique dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Êtes-vous le Prince de la Roucoule ou l’Empereur des Grandes Croisades ? À moins que vous ne soyez le Marquis perdu… Autour de la table, l’heure est à la concentration, aux sourires complices et aux éclats de rire. Bienvenue dans le petit groupe qui s’anime autour de jolis croquis de pigeons, étourneaux et autres colibris du ‘Top Bird’. Ce jeu de cartes a été développé en 2023 au CHU UCL Namur par l’équipe chargée de promouvoir le développement durable au sein du personnel. Objectif : inciter les quelque 5.000 collaborateurs à agir concrètement pour réduire leur empreinte carbone.

Un enjeu oublié

« Dans le secteur des soins de santé, la lutte contre le réchauffement climatique est un peu le parent pauvre des préoccupations », commente Pauline Modrie, conseillère Développement durable à la  direction générale. « Normal : toute l’énergie du personnel est consacrée au bien-être et à la guérison des patients. C’est oublier que le secteur des soins de santé, en Belgique, pèse pour 5 à 10 % dans l’empreinte carbone nationale. Et que, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les changements climatiques représentent la plus grande menace actuelle de santé publique ».

Avec sa collègue Flore Fiers, Pauline Modrie a profité d’un récent cycle de formation au développement durable destiné aux 300 cadres de l’hôpital pour collecter les informations les plus pertinentes afin de construire le jeu. Ou plutôt les jeux. Car c’est bien de trois jeux (de cartes) dont il s’agit. Le premier, orienté ‘émotions’, est plutôt destiné à briser la glace entre les participants. Le second, orienté ‘mental’, entend brasser les idées (brainstorming) et le troisième, orienté ‘actions’, est affecté à la consolidation des acquis. Chaque jeu peut en outre être utilisé indépendamment. Pourquoi des jeux et pas des outils de sensibilisation plus traditionnels ? « La littérature en sciences humaines est claire », répond Flore Fiers, « la capacité d’action concrète est triplée quand l’apprentissage se fait par l’amusement ».

Se glisser dans un rôle

Le ‘Top Bird’, par exemple, permet à chaque joueur de se glisser dans la peau d’un acteur qu’il n’est pas forcément, par exemple le beau parleur ou le greenwasher. Rires et sourires garantis ! Mais, surtout, libération maximale d’idées plus créatives les unes que les autres. « Le jeu permet aux plus taiseux de réagir librement puisque la carte tirée leur a assigné un rôle derrière lequel ils peuvent se retrancher », commente Laura, infirmière et étudiante au CHU UCL Namur qui a participé à une séance de jeu avec ses collèges. « C’est sans risque, donc plus créatif ». Tout le personnel du CHU est visé : infirmier.ières, médecins, pharmacien.nes, logisticien.nes, personnel administratif, etc. « Le but ultime est que chaque service modifie son fonctionnement pour réduire son empreinte écologique, mais aussi que les plus motivés se sentent légitimes pour agir », commente Pauline Modrie.

Le tri des déchets est un grand classique des solutions proposées, mais l’imagination des participants est parfois plus ‘structurelle’. Ainsi, des étudiantes infirmières à domicile ont proposé de suivre un stage d’écoconduite pour économiser le carburant lors de leurs déplacements chez les patients. Constatant que certains patients désorientés s’habillaient souvent sans tenir compte de la météo, une équipe psychiatrique a proposé de mettre l’accent thérapeutique, à l’avenir, sur la spécificité des saisons. De là, l’espoir de voir la consommation de chauffage de son institution diminuer. Et, évidemment, dans la foulée, l’impact climatique.

Un succès rapide

"En Belgique, le secteur des soins de santé, pèse pour 5 à 10 % dans l’empreinte carbone nationale"
Pauline Modrie
conseillère Développement durable, CHU UCL Namur

Les trois jeux ne sont pas réservés au CHU, loin s’en faut. Disséminées dans d’autres institutions hospitalières, des centaines de personnes ont déjà participé aux séances de jeux. « La communauté du développement durable en institutions de soins est extrêmement enthousiaste et très portée sur le partage d’innovations ». Tant mieux, car le secteur des soins de santé en Belgique francophone concerne 72.000 personnes. Deux signes qui ne trompent pas : l’un des jeux de cartes, présenté dans des congrès internationaux, est déjà en cours de traduction. Et des intervenants suisses et français l’ont déjà réclamé pour l’utiliser dans leurs institutions. Prometteur…

Autres récits
Un engagement qui inspire !

Sportswitch : LA recyclerie pour les vêtements de sport

Transition inclusive

“Nous voulons sensibiliser à la durabilité des vêtements de sport.”
Fran Verwimp
responsable du projet Sportswitch

Objectif Camp Guides zéro déchet !

Climat, environnement et biodiversité

Pour réussir un camp zéro déchet, il faut bien se préparer en amont et essayer d’impliquer tout le monde. C’est important que le défi reste un plaisir et pas une punition.
Aratinga
Chef à la 81e Saint-Boniface d’Ixelles

Le Fonds Alma, un engagement philanthropique multiple

Patrimoine et culture Santé Climat, environnement et biodiversité

"Merci à la vie de nous avoir donné la possibilité de soutenir des causes qui nous tiennent à cœur."
Fondateurs du Fonds Alma

Autres appels à projets

The Good Wave_Learning lab juni Zorgsector

Appel à projet The Good Wave

Développer des actions climatiques impactantes en apprenant à mieux connaître son public cible

En cours

The Good Wave - Développez des actions climatiques impactantes

Développez des actions climatiques impactantes grâce à une meilleure connaissance de votre public cible

En cours

Klimaatfonds Leiedal pour les particuliers (2024b)

Le Fonds Climat Leiedal soutient des projets qui luttent contre le changement climatique dans le sud de la Flandre Occidentale et/ou qui rendent notre cadre de vie plus résilient…

En cours

Autres Fonds et formules philanthropiques

Rixensart - La ferme de Froidmont Insertion ASBL (Compte de projet)

Former des adultes précarisés pour qu´ils trouvent un emploi stable ; réduire l´empreinte carbone de la ferme, ses coûts et augmenter sa production de fruits et légumes bio.

Autres communiqués

‘Présents pour le futur’: conclusions du débat sociétal sur l’avenir des déchets radioactifs de haute activité et de longue durée de vie

22 02 2024

Au terme d’un ambitieux processus participatif, la Fondation Roi Baudouin présente les résultats du débat sociétal sur la gestion future des déchets radioactifs de haute activité…

Deux millions d’euros pour réduire l’empreinte carbone de 14 associations

22 01 2024

Impact Together soutient 14 associations qui s’engagent de manière durable dans la performance énergétique de leurs bâtiments et/ou une mobilité plus durable.

Assez parlé, essayez plutôt d’écouter !

11 12 2023

Plaidoyer pour rallier les citoyens vulnérables à la cause climatique . Cette carte blanche de Brieuc Van Damme, CEO de la Fondation Roi Baudouin, fait l’objet d’une publication …