Récit

Copropriété : tout dépend de l’engagement des propriétaires

Quand on achète un appartement, on ne pense pas toujours à l’aspect collectif de la copropriété. En publiant une mise à jour du ‘Guide pratique pour les (futurs) copropriétaires’, la Fondation Roi Baudouin veut éviter les mauvaises surprises aux (futurs) copropriétaires.

Les frais d’avocat pour la chambre noire et l’espace de stockage dans une cave à Schaerbeek, propriétés de Lieven, photographe, et de Marie Ange, artiste et enseignante, continuent de s’accumuler. Pour chaque dépense ou chaque contribution au fonds de roulement et au fonds de réserve de la copropriété, le syndic doit réclamer le paiement aux autres propriétaires. “Lors des réunions annuelles, seuls mon mari et moi sommes présents, ainsi que le syndic. Aucun des autres propriétaires ne vient y assister. Mais ils fulminent contre nos décisions.”

Le contraste est grand avec le bâtiment dans lequel le couple a établi son atelier et son logement. Cet appartement est situé dans un bâtiment Belle Époque, situé au cœur de Bruxelles. Un bâtiment complexe et protégé, dont sont copropriétaires de nombreux fonctionnaires européens, qui ne sont pas familiarisés avec la législation belge. Un bâtiment qui nécessite aussi de nombreux frais. Les rénovations du toit, de l’électricité et du chauffage figurent pour l’instant au programme.

Pourtant, la copropriété fonctionne avec souplesse. Même un syndic véreux, avec lequel la coopération a depuis lors cessé, n’a pas réussi à détruire cette communauté de résidents. “Parce que c’est une communauté”, dit Marie Ange. Pour elle, c’est la clé. “Tout le monde se respecte. Chacun est considéré comme un participant à part entière, quelle que soit la taille de sa propriété.” Et ils partagent tous un amour pour ce bâtiment particulier.

Bien accueillir les nouveaux arrivants

"Dans une copropriété, tout dépend de l’engagement des propriétaires", affirme Marie-Ange. Elle a elle-même rapidement assumé un rôle et incité les autres copropriétaires à s’impliquer également. Pendant un certain temps, elle a même été coprésidente, jusqu’à l’introduction du conseil de copropriété. Les réunions des copropriétaires ont toujours lieu chez elle – “J’ai de grandes tables”.

Marie Ange pilote également la restauration urgente de la toiture, pour laquelle elle a recherché l’architecte. La moitié des coûts sont à charge du plus grand propriétaire, mais cela reste un exercice sérieux. Un copropriétaire a en effet essayé de monter les autres contre ce propriétaire-là. Finalement, avec l’aide de l’avocat-médiateur, ils ont trouvé “un moyen de s’entendre”.

Aujourd’hui, il n’y a plus de discussions sur les frais ou les investissements entre les dix-neuf copropriétaires. “Si on explique pourquoi c’est nécessaire, ils sont d’accord et ils paient comme la loi l’exige”. Tous les problèmes avec des copropriétaires individuels peuvent aussi se résoudre. Marie Ange en a récemment fait l’expérience lorsqu’elle s’est rendue compte qu’elle payait par erreur une partie de la facture d’eau d’un de ses voisins. Une conversation amicale a suffi.

Il y a pourtant pas mal de roulement parmi les habitants. Les nouveaux arrivants sont bien accueillis. “Nous leur expliquons comment notre copropriété est organisée, quelle est notre approche, ce qui est important. Comme la décision d’employer notre propre femme de ménage, pour laquelle nous payons des cotisations sociales”. Marie Ange trouve évident de consacrer du temps à cela. Quand, il y a des années, elle a découvert l’appartement, elle a elle-même bénéficié d’un accueil chaleureux et a reçu beaucoup d’informations de la part du voisin du dessus.

Informations pratiques

Afin d’informer correctement et à temps les acheteurs et les vendeurs potentiels, la Fondation Roi Baudouin a mis à jour son très accessible ‘Guide pratique pour les (futurs) copropriétaires’. La loi sur la copropriété a en effet été modifiée en septembre 2021.

Cette brochure fournit aux copropriétaires (potentiels) davantage d’informations sur ce à quoi ils peuvent s’attendre : à quoi il faut être attentif lors de l’achat ou de la vente, ce que fait un syndic, les documents dont on a besoin, comment fonctionne une copropriété, ce qu’il en est de la répartition des coûts... Ce guide a vu le jour en collaboration avec la Fédération du Notariat.

“Chacun est considéré comme un participant à part entière, quelle que soit la taille de sa propriété.”
Marie Ange, copropriétaire

"Il serait en tout cas utile d’être mieux informé", estime Marie Ange. “Moi-même, je ne savais pas dans quoi je m’engageais. Je ne savais même pas que c’était un bâtiment classé. Il est important que les propriétaires sachent qu’il peut y avoir des coûts importants et qu’ils doivent contribuer à leur financement. Et surtout, qu’ils se rendent compte qu’une copropriété a un caractère social. Chacun a le devoir de veiller à son bon fonctionnement.”

Le ‘Guide pratique pour les (futurs) copropriétaires’ est une publication réalisée dans le cadre du Réseau d’écoute des Notaires, un partenariat entre la Fondation Roi Baudouin et la Fédération du Notariat. Il peut être téléchargé gratuitement sur www.kbs-frb.be ou www.notaire.be.

En savoir plus

La copropriété sous la loupe : mise à jour du guide pratique pour les (futurs) copropriétaires

Informations, conseils et astuces dans le guide pratique pour les (futurs) copropriétaires, mis à jour à la suite de la réforme de la loi sur la copropriété, entrée en vigueur en septembre 2021.

Lire la suite

Guide pratique pour les (futurs) copropriétaires (2022)

Que faire avant d’entrer en copropriété ? Un guide pratique et complet sur la copropriété en collaboration avec la Fédération Royale du Notariat Belge.

Lire la suite

Autres appels à projets

Een Hart voor West-Vlaanderen

Soutien financier du Fonds régional Flandre occidentale à des projets d’organisations ou d’associations qui s'engagent pour les enfants et les jeunes précarisés.

En cours

#Regiokracht – Verbind Mens en Omgeving

En Flandre orientale, soutenir des projets locaux qui favorisent le bien-être des groupes défavorisés et utilisent l’environnement comme levier.

En cours

Een hart voor Waas – Verbind mens en omgeving

Pour des projets locaux qui favorisent le bien-être des groupes défavorisés et utilisent l’environnement comme levier.

En cours

Autres Fonds et formules philanthropiques

Ringland (Fonds des Amis de)

Des philanthropes soutiennent Des projets de Ringland sur l'étude et la promotion de la mobilité et de l'aménagement structurel à Anvers et dans ses environs.

Alfons Pankert & Clärchen Deneffe (Fonds)

Soutien financier à des associations ou des institutions qui mettent en œuvre des activités philanthropiques à Eupen.

De Roma (Fonds des Amis de)

Des philanthropes soutiennent des projets de l'asbl De Roma qui encouragent, diffusent, organisent de la musique expérimentale, du théâtre, des films et autres formes d’expressio…

Autres communiqués

‘Que faire... lors du décès d’un proche ?’, guide pratique dans les moments difficile

Le guide pratique ‘Que faire... lors du décès d’un proche ?’ réalisé par la FRB et la Fédération du Notariat belge a été mis à jour.

La Viertelhaus Cardijn reçoit la visite de Brieuc Van Damme

Le 18 août, Brieuc Van Damme, administrateur délégué de la FRB, a rendu visite à la Viertelhaus Cardijn, lieu de rencontre social reconnu en Communauté germanophone.

Inondations, un an après : bilan de la générosité via la FRB

Un an après les inondations, la FRB dresse un bilan de la générosité de nombreux donateurs qui se sont adressés à elle pour témoigner leur solidarité envers les sinistrés.

Autres récits
Un engagement qui inspire !

Une crèche unique à Maurage

Engagement citoyen, local et régional

"La crèche était un projet cher à Nicolas Dehu. La Fondation Roi Baudouin l’a bien compris et nous a aidé à concrétiser ce projet."
Dominique Dufour
Président du P.O. de l’école L’Étincelle

Pourquoi ne pas emprunter la scie de votre voisin ?

Engagement citoyen, local et régional

"Outre les échanges utilitaires, la plateforme Lendland veut aussi renforcer les liens sociaux à Bruxelles."
Guillaume Dumont
Bruxellois sélectionné dans le cadre du programme ‘Le futur est à nous’

A Treignes, des stagiaires bien soudés

Engagement citoyen, local et régional

"Proposer des idées, donner des conseils, partager notre expérience… Lors des différentes visites à l’association, nous avons pu remarquer que le parrainage apportait un réel plus dans la formation des stagiaires".
Jean-François Lacroix
Parrain du centre de formation de Treignes