Récit

Coordonner les soins, cela impose aussi d’assurer la protection de tous

2020

"L’aide reçue nous permet de nous consacrer pleinement au cœur de notre métier."
Timothy Prévot
Aide et Soins à Domicile de Liège-Huy-Waremme

L’organisation Aide et Soins à domicile de Liège-Huy-Waremme accompagne un public, souvent très précaire, de la région. En période de COVID-19, ses intervenants de première ligne manquent cruellement de masques de protection. L’aide de la Fondation Roi Baudouin dans le cadre de l’appel d’urgence lui permet de respirer un peu.

"Vous savez que certains de nos infirmiers, infirmières et aides familiales se font parfois insulter parce qu’on les voit sortir de leur voiture sans protection ?!", Timothy Prévot est le directeur général de l’organisation Aide et Soins à Domicile (ASD) de Liège-Huy-Waremme, qui regroupe et coordonne des services d’aide aux familles et de soins infirmiers pour permettre aux personnes en perte d'autonomie de recevoir l’aide et les soins nécessaires à leur domicile. Nommé à ce poste en février dernier, le moins qu’on puisse dire est qu’il a directement été plongé dans le bain de l’urgence et de l’incertitude : "Le virus nous oblige à nous adapter sans cesse, jour après jour. Il a fallu organiser le (télé)travail de la soixantaine de personnes qui assurent le support logistique et répondent aux questions des travailleurs de terrain, et les équiper en matériel informatique pour permettre un télétravail efficace et sécurisé – nous traitons des données sensibles". Et comme si cela ne suffisait pas, la pénurie des masques de protection est venue compliquer considérablement la tâche déjà énorme de l’organisation.

Un enjeu vital

Pour les quelque 600 travailleurs et travailleuses qui, chaque jour, se rendent au domicile de personnes souvent extrêmement précarisées du ‘grand Liège’, le port du masque est pourtant un enjeu vital, autant pour eux (et leurs proches) que pour les ménages qu’ils assistent. "Pendant trois semaines, nous avons dû envoyer nos équipes chez les gens sans le moindre équipement : nos stocks étaient ridicules. Nos 680 travailleurs de terrain assurent quelque 4.000 visites hebdomadaires au domicile des personnes. Nous avons besoin de minimum 1.500 masques par semaine. Au début de la crise, nous en avions à peine 1.000 en stock, pas même de quoi tenir une semaine". Colère, et désillusions : "Mi-mars, on nous a annoncé que les 50.000 masques commandés par notre fédération (qui chapeaute les 9 ASD francophones et germanophones) étaient arrivés. Quelques jours plus tard, on nous apprend qu’ils avaient été réquisitionnés pour les hôpitaux. Vous imaginez l’état d’esprit de nos travailleurs : ils se sentaient considérés comme quantités négligeables…".

Une formidable solidarité

Heureusement, la crise sanitaire a fait émerger un élan de solidarité dans toute la région : des petites entreprises – telle l’école d’horticulture de Liège, qui possédait des masques FFP2 destinés à protéger les étudiants contre les pesticides qu’ils sont appelés à manipuler en temps normal – ont donné leurs protections. Et un grand nombre d’habitants, désireux d’apporter leur soutien à toutes ces personnes de terrain, se sont lancés dans la fabrication ‘maison’ de masques en tissu : "C’est formidable !", s’exclame Timothy Prévot.

La Fondation Roi Baudouin, à travers le Fonds Dr. Daniël De Coninck, a elle aussi apporté son soutien à l’organisation : elle a octroyé en urgence une enveloppe de 10.000 euros pour soutenir le travail de coordination sociale. Cette coordination est assumée par 5 assistantes sociales : "Une partie de notre public est particulièrement précarisé, et vit dans un contexte économique, social et sanitaire très préoccupant. Pour lui permettre de vivre le plus décemment possible à domicile, plusieurs corps de métier - kiné, ergothérapeute, ergonome, infirmier.ère, aide familiale sociale, garde à domicile, etc. - doivent le soutenir. L’assistante sociale coordonne les actions de ces travailleurs et veille à leur fournir de l’équipement nécessaire. Parfois, il faut trouver un lit médicalisé ou d’autres pièces de mobilier adaptés aux pathologies des bénéficiaires. Et une fois encore, en priorité, il s’agira d’équiper les intervenants de première ligne en masques de protection, ce fameux sésame de l’accompagnement responsable. "En vertu de l’inexorable loi de l’offre et de la demande, le prix des masques chirurgicaux a considérablement augmenté. Avant, on pouvait se procurer un masque au prix de 75 centimes. Maintenant, le prix varie de 1,5 euro à 2,5 euros ; cela représente quelque 10.000 euros par mois". Grâce à ce ballon d’oxygène, la pression sur le stock s’est donc un peu relâchée, les assistantes sociales respirent et peuvent se consacrer au cœur de leur métier : coordonner les interventions en faveur des bénéficiaires les plus fragiles.

À propos de l’appel d’urgence ‘COVID-19 : première ligne’
Dans le cadre de la crise sanitaire liée au coronavirus, la Fondation Roi Baudouin a lancé rapidement un appel d’urgence destiné aux organisations qui regroupent ou rassemblent les professionnels de première ligne (médecins généralistes, infirmiers à domicile, aide soignants, aide familiales, pharmaciens, assistants sociaux, sage femmes à domicile…). Les organisations sélectionnées bénéficient d’un soutien forfaitaire de 10.000 euros.

Au total, quelque 5 millions d'euros sont octroyés par la Fondation aux acteurs de terrain qui font face à l'urgence en Wallonie, à Bruxelles et en Flandre: 3 millions d'euros aux organisations de lutte contre la pauvreté et le sans-abrisme, et 2 millions d'euros aux organisations de première ligne d'aide et de soins.

Autres récits
Un engagement qui inspire !

La philanthropie dans le sang

Qualité des soins

“Mes petits-enfants ne manqueraient pour rien au monde la remise de prix du Fonds créé par leur arrière-grand-mère.”
Isabelle Jortay-Noël
fille de Gert Noël

A Gedinne, les soins à domicile se réinventent

Qualité des soins

« En changeant de mode d’organisation, on peut améliorer le bien-être des infirmiers.ières et des aides-soignant.e.s et améliorer la qualité des soins. »
Séverine Vermersch
infirmière responsable au centre ASD

Marieke Vervoort, une accro à la vie

Qualité des soins

“Je contrôlais ma vie. Et vous voyez, je suis toujours là. On en fait toujours plus, parce qu’on a sa vie en mains. On peut dire quand c’est assez.”
Marieke Vervoort
athlète, Jeux paralympiques Rio 2016

Autres appels à projets

Bourses pour les professionnels de l’aide et des soins de la première ligne - Compte tiers

Développer ou approfondir de nouvelles formes de collaboration entre acteurs de la première ligne.

En cours

Bourses pour les professionnels de l’aide et des soins de la première ligne - Compte personnel

Développer ou approfondir de nouvelles formes de collaboration entre acteurs de la première ligne.

En cours

Fonds VOSOG Muco 2024 : Vacances en camp de mouvement de jeunesse ou en famille

Soutien financier afin de permettre à des enfants de 7 à 18 ans atteints de mucoviscidose de participer à un camp de vacances ou à des vacances en famille.

Bientôt terminé!

Autres événements

Littératie en santé organisationnelle dans la première ligne : enseignements et recommandations pour les organisations et les décideurs politiques

13/06/2024 10:00 Jusqu’à 13/06/2024 15:15

Compétences en santé : passer d'une approche individuelle à une approche organisationnelle. Ce que nous ont appris 18 projets pilotes.

Autres Fonds et formules philanthropiques

Cliniques de l'Europe (Fonds des amis de)

Des philanthropes soutiennent des projets de Cliniques de l'Europe qui ont pour mission principale de dispenser des soins de santé à leurs patients.

Event meerwaarde patiëntenverenigingen

La valeur ajoutée des associations de patients et de la participation des patients dans les soins de santé en Belgique : recherche & dialogue

Comment se présente actuellement, en 2024, le paysage des associations de patients en Belgique ? Quelles sont les évolutions dans les pays qui nous entourent et ailleurs en Europ…

Jeannine et Louise Jacquemotte (Fonds)

Dans le monde, soutien aux personnes démunies et aux enfants concernant la santé; protection de la biodiversité. En Belgique, soutien aux malades du cancer; au patrimoine de Huy.

Autres communiqués

Dix-sept Fonds gérés par la Fondation Roi Baudouin contribuent à une meilleure prise en charge des maladies rares

26 02 2024

La FRB renforce la recherche et les soins pour les maladies rares grâce à 17 Fonds.

Les récits de fin de vie, un outil innovant dans les soins palliatifs

18 01 2024

Le Fonds Gert Noël récompense l'asbl Amfora pour ses ‘récits de fin de vie’, un outil innovant dans les soins palliatifs.

Les récits de fin de vie, un outil innovant dans les soins palliatifs

18 01 2024

Le Fonds Gert Noël récompense l'asbl Amfora pour ses ‘récits de fin de vie’, un outil innovant dans les soins palliatifs.