Récit

Un legs témoignant de l’amour pour le cœur industriel de l’Allemagne

La passion pour l’ingénierie lourde que Roland Bartholomé, un cheminot belge, a entretenue toute sa vie a alimenté son désir de préserver pour les générations futures le vaste patrimoine industriel et minier du bassin de la Ruhr, en Allemagne. La Fondation Roi Baudouin en a fait une réalité.

Les touristes qui visitent les mines, les usines désaffectées et les parcs industriels réaménagés de la célèbre Route du Patrimoine industriel allemand (la ‘Route der Industriekultur’) ignorent peut-être que l’enthousiasme et la générosité de l’un de leurs voisins belges ont contribué à rendre possible cette expérience culturelle. Un Fonds nominatif géré par la Fondation Roi Baudouin permet de perpétuer l’engagement de Roland Bartholomé pour cet élément essentiel de l’histoire européenne.

Roland Bartholomé, qui vivait à Welkenraedt, non loin de la frontière allemande, était féru de technique. En plus de travailler à la SNCB, il collectionna durant ses loisirs plus de 50 chemins de fer miniatures. Lorsque sa santé se détériora, et comme il n’avait pas d’enfants, il conçut le projet que ses biens servent après sa mort à conserver, restaurer et promouvoir le patrimoine minier et industriel européen, en particulier dans le bassin de la Ruhr.

La Fondation Roi Baudouin étant connue pour son réseau – qui s’est encore étendu récemment avec le lancement de la nouvelle alliance Myriad – et son expérience en matière de philanthropie transfrontalière, son banquier a mis Roland Bartholomé en rapport avec elle. La Fondation l’a alors guidé tout au long de la procédure très simple de création d’un Fonds nominatif. “Il était clair pour lui que les projets les plus intéressants se trouvaient en Allemagne,” dit Dominique Allard, directeur honoraire de la FRB, qui a participé il y a quatre ans à l’établissement du Fonds Roland Bartholomé. “Il avait une vision très concrète de ce qu’il voulait.”

Des dizaines de sites rappellent le passé industriel de la Ruhr. Un itinéraire de 400 km dans la région, entre Duisburg et Hamm, relie d’anciennes mines de charbon, aciéries, usines et centrales électriques qui ont été transformées en musées, en monuments, en œuvres d’art, en parcs de loisirs, en espaces verts et en lieux d’accueil pour des évènements.

À la mort de Roland Bartholomé, à plus de 60 ans, le Fonds a immédiatement contacté des projets qu’il avait indiqués comme étant des bénéficiaires prioritaires. En 2020 et en 2021, le Fonds a soutenu quatre sites sur la Route du Patrimoine industriel, pour un total de 172.000 euros :

  • Parc paysager de Duisburg-Nord

Cette usine métallurgique désaffectée est devenue un vaste parc public multifonctionnel, comprenant aussi bien des circuits VTT qu’un bassin couvert de plongée. Le Fonds est impliqué dans un projet en deux phases visant à rendre accessible au public l’ancienne unité de purification des gaz, dans le cadre d’une visite guidée. Le projet comprend des travaux de sécurisation, l’aménagement d’une issue de secours et la réparation de la façade.

  • Complexe industriel de la mine de Zollverein, Essen

Durant sa période d’activité industrielle, ce complexe de 100 hectares (un million m²) fut la plus grande mine de charbon au monde. Reconnu depuis 2001 comme Patrimoine mondial de l’UNESCO, le site est à présent un centre culturel proposant des parcours historiques, des expositions, des concerts, des festivals et des activités sportives. Le soutien du Fonds contribue au développement et à l’entretien d’une app pour les visiteurs, comprenant des options de navigation, des circuits GPS et des fonctions virtuelles et de réalité augmentée.

  • Musée du fer et de la sidérurgie Henrichshütte, Hattingen

La fermeture du site industriel de Henrichshütte, qui employa jadis 10.000 ouvriers, souleva une vive résistance en 1987, mais il a été reconverti depuis lors en un musée installé au milieu de paysages rendus à la vie sauvage. Le Fonds a contribué à l’acquisition d’une version identique du dôme d’observation de la terre, qui était retenu à la Station spatiale internationale. Il aidera aussi à mener des recherches pour de futurs projets, dont une exposition sur les insectes et une mise en valeur de la fonction naturelle du site industriel, étant donné que les alentours constituent des biotopes vitaux pour la faune et la flore.

  • Musée allemand de la Mine, Bochum
“Il était clair, pour M. Bartholomé, que les projets les plus intéressants se trouvaient en Allemagne. Il avait une vision très concrète de ce qu’il voulait.”
Dominique Allard, directeur honoraire de la FRB

Ce musée fut fondé en 1930 sous le nom de ‘Leibniz-Forschungsmuseum für Georessourcen’. Il cherche entre autres à préserver un grand nombre de témoignages photographiques sur l’histoire de la mine. Le Fonds soutiendra des travaux visant à cataloguer les collections et à les rendre accessibles en ligne pour les chercheurs et le public.

À propos de la formule philanthropique ‘Fonds nominatif’

Un Fonds nominatif géré par la Fondation Roi Baudouin est un moyen souple de s’engager de manière durable en faveur d’une ou de plusieurs bonnes causes chères au philanthrope. Le fondateur choisit les objectifs que le Fonds poursuivra, sa durée de fonctionnement et la manière dont les moyens seront accordés et gérés.

Découvrir la formule philanthropique ‘Fonds nominatif’

Autres appels à projets

Fonds Suzanne et Louise Matelart - Appel à projets 2022

Soutien à la valorisation des lieux publics dans la région de Bruxelles-Capitale par l’aménagement et la rénovation d’espaces publics et l’installation d’œuvres d’art.

En cours

Autres Fonds et formules philanthropiques

Brussel - Musée René Magritte Museum (Compte de projet)

Ouverture d'un Musée dans le bâtiment adjacent à la maison de Magritte à la rue Esseghem 137 pour présenter la riche collection d'oeuvres abstraites de Magritte.

Fondation privée "Emile Legros" - Wépion (Compte de projet)

Aménager le Fort de Saint-Héribert (sorties de secours, construction de talus et d'un pont roulant) afin de rendre les visites guidées plus agréables et efficaces

Autres communiqués

Mise en valeur d’espaces publics bruxellois : le Fonds Matelart fête ses 10 ans

Depuis 10 ans, le Fonds Suzanne et Louise Matelart soutient des projets de mise en valeur de petits espaces publics bruxellois afin de rendre ceux-ci plus conviviaux ou plus esth…

Autres récits
Un engagement qui inspire !

Une zone humide au Grand-Duché de Luxembourg protégée grâce au Fonds Amélie

Sites culturels

"Cornelysmillen fait partie des écosystèmes les plus menacés, d’où l’importance de le sauvegarder."
Kevin Jans
Natur&ëmwelt Fondation Hëllef fir d’Natur