ATTENTION ! Entre le 2 et le 9 février, la plateforme candidate.kbs-frb.be est indisponible en raison de travaux de maintenance.

Récit

L’AZ Sint-Jan limite le nombre d’interventions neurochirurgicales grâce à ‘l’O-arm’

2021

Une nouvelle acquisition trône dans le service de Neurochirurgie du campus Sint-Jan, à Bruges : un CT-scan peropératoire. L’appareil, qui permet de réaliser des scans durant les opérations, a pu être obtenu grâce à un don du Fonds JE Foundation, géré par la Fondation Roi Baudouin.

“Un appareil dont on rêvait depuis des années”. À la fin de l’été 2020, un scanner peropératoire – aussi appelé ‘O-arm’ en raison de sa forme – est arrivé au service de Neurochirurgie du campus Sint-Jan, à Bruges. ‘Peropératoire’ signifie que l’appareil permet de faire des scans pendant les opérations, avec de grands avantages pour le médecin et le patient.

Cet équipement a été offert par le Fonds JE Foundation, créé l’an dernier au sein de la Fondation Roi Baudouin par le couple Joris Ide et Eveline Deprez. “Notre motivation générale est de rendre quelque chose à la société, d’avoir une signification pour d’autres personnes, par gratitude envers les opportunités dont nous avons pu bénéficier.” Ils ont choisi de ne pas seulement consacrer leurs propres moyens au Fonds, mais aussi d’impliquer leur cercle d’amis et de connaissances par le biais d’événements caritatifs. “Cela nous donne surtout l’occasion de parler de l’initiative, de montrer à quel point il peut être important pour notre avenir à tous de soutenir, ensemble, de bons projets. Apporter une petite contribution pour rendre le monde un peu meilleur, cela rend heureux et nous espérons ainsi inspirer d’autres personnes.” Le fait que le Fonds soit géré par la Fondation Roi Baudouin donne aux donateurs la garantie que tous les dons parviendront bien aux projets.

Moins d’interventions neurochirurgicales

Ce n’est pas un hasard si la première initiative du Fonds a consisté en un don d’un ’O-arm’. Tant Eveline Deprez que son fils Enzo Ide ont été confrontés ces dernières années à des problèmes neurologiques et ont fait la connaissance de l’équipe très motivée des médecins de l’AZ Sint-Jan.

Le Dr. Alexander Janssen explique les avantages d’un scanner peropératoire : “Lors d’opérations au crâne et au cerveau, on implante souvent du matériel. En tant que chirurgiens, nous utilisons différentes techniques, mais, aussi expérimenté le chirurgien soit-il, aucune d’entre elles ne garantit à 100% qu’un implant soit placé de manière tout à fait correcte. Il en va de même pour les opérations à la nuque ou au bas du dos, où des vis sont par exemple fixées sur la colonne vertébrale : selon plusieurs études, elles ne sont pas parfaitement placées dans environ 10% des cas.”

Jusqu’il y a peu, cela devait être contrôlé le lendemain de l’opération à l’aide d’un scan ou d’une radiographie. Mais s’il s’avère que l’implant, la vis ou tout autre corps étranger n’est pas tout à fait correctement positionné, le patient doit être réopéré.

‘L’O-arm’ permet, dans une large mesure, d’éviter ces nouvelles opérations. Il fonctionne comme un système de navigation et aide le chirurgien à déterminer au préalable la position souhaitée de l’implant, puis à le placer. De plus, il effectue aussi un contrôle pendant l’opération pour vérifier si l’implant est parfaitement positionné. Si nécessaire, le chirurgien peut alors corriger le tir tout de suite.

Stimulation cérébrale

Par ailleurs, le scanner peropératoire peut aussi être utilisé sur des patients qui nécessitent une stimulation cérébrale profonde (dite DBS, pour ‘Deep Brain Stimulation’), par exemple des personnes souffrant de troubles moteurs, comme la maladie de Parkinson, mais aussi de certains syndromes douloureux, d’épilepsie… “Le neurochirurgien place dans le cerveau des électrodes qui permettent d’influencer l’activité cérébrale”, précise le Dr. Alexander Janssen. “Là aussi, nous évitons de devoir réopérer si nous pouvons naviguer et contrôler avec le CT-scan pendant l’opération initiale.”

Des milliers de patients

L’équipe – comprenant aussi du personnel infirmier qui a suivi une formation complémentaire – a maintenant plusieurs mois d’expérience avec cet appareil. “Il répond absolument à nos attentes”, indique le Dr. Nikolaas Vantomme. “D’ici quelques mois, nous passerons normalement à au moins une utilisation par jour, et sans doute même davantage. Les choses évoluent vite, mais nous espérons que ‘l’O-arm’ restera le nec plus ultra pendant les cinq à sept prochaines années. Nous allons donc pouvoir l’utiliser pour des milliers de patients et éviter ainsi des centaines de réopérations.”

Avenir

“Nous allons pouvoir utiliser cet appareil pour opérer des milliers de patients et éviter ainsi des centaines de réopérations.”
Dr. Nikolaas Vantomme
AZ Sint-Jan campus Bruges

Si le premier don du Fonds JE Foundation est certainement promis à un avenir utile, la famille Ide-Deprez ne limite pas l’action de son Fonds aux soins de santé et est aussi ouverte à d’autres enjeux. Avec l’implication des futures générations, la continuité du Fonds est en tout cas assurée.

Autres récits
Un engagement qui inspire !

Marieke Vervoort, une accro à la vie

Qualité des soins

“Je contrôlais ma vie. Et vous voyez, je suis toujours là. On en fait toujours plus, parce qu’on a sa vie en mains. On peut dire quand c’est assez.”
Marieke Vervoort
athlète, Jeux paralympiques Rio 2016

Coordonner les soins, cela impose aussi d’assurer la protection de tous

Qualité des soins

"L’aide reçue nous permet de nous consacrer pleinement au cœur de notre métier."
Timothy Prévot
Aide et Soins à Domicile de Liège-Huy-Waremme

Soutenir l’aide de première ligne en période de COVID-19

Qualité des soins

"Pour bon nombre de nos clients, nous sommes souvent les seuls interlocuteurs d’une population très fragilisée."
Christophe Ponkalo
Directeur de SOS-Hilfe VoG., Cantons de l‘Est SOS-Hilfe

Autres appels à projets

Multiple Sclerosis Research

Improving the quality of care and the quality of life of patients with Multiple Sclerosis and their relatives

Sélection annoncée

Fonds Gert Noël - Appel 2022

Une meilleure communication, information et accompagnement du patient et de ses proches.

Sélection annoncée

2022 UCB Community Health Fund - Appel Projets de soutien

Focus sur les projets ciblant les jeunes vulnérables (âgés de 15 à 24 ans) qui souffrent de problèmes de santé mentale ou qui sont déplacés en raison de situations de conflit

Sélection annoncée

Autres Fonds et formules philanthropiques

Du Coeur (Fonds)

Soutien à des projets destinés aux plus démunis, autour de la recherche scientifique, la diffusion de la culture, la protection de la biodiversité, etc.

Maria-Elisa et Guillaume De Beys (Fonds)

Soutien à la recherche clinique ou fondamentale sur les aspects biologiques liés aux troubles psychiatriques.

Grand Hopital de Charleroi + (Fonds)

Soutien à des projets de recherche scientifique et d’encadrement social, psychologique ou moral des patients et de leurs familles au Grand Hôpital de Charleroi.

Autres communiqués

Marieke Vervoort, ‘accro à la vie’ : le droit de mourir lui a donné la volonté de vivre

27 01 2023

Un film documentaire sur les dernières années de Marieke Vervoort explore les questions morales et existentielles sur la manière dont nous réfléchissons à la vie et la mort.

Bien vivre avec la maladie d’Alzheimer : soutien à quatre initiatives dans le Brabant wallon

25 01 2023

4 initiatives qui améliorent la qualité de vie des personnes atteintes d’Alzheimer et de leurs proches dans le Brabant wallon reçoivent un soutien du Fonds Guldickx–Kaersoel.

Deux initiatives liégeoises qui humanisent les soins récompensées par le Fonds Gert Noël

19 01 2023

Le Fonds Gert Noël récompense deux projets liégeois qui améliorent l'accompagnement du patient et de ses proches en milieu hospitalier ou en interaction avec le réseau de soins.